PAGE_015c Jime et Wodecq se souviennent

Jim, un neveu fidèle.

Le 22 mars 2019, pour la troisième fois, Jim McShane vint à Wodecq où il fut accueilli par les amis dont il avait fait la connaissance en 2012 et parmi lesquels se trouvaient Nicole et Jacques Van Quickelberghe qui représentaient leur sœur Yvette décédée l'an dernier.

Neveu de Floyd ADDY, il put de nouveau se recueillir à l'endroit où son oncle avait perdu la vie le 14 juin 1944 et communiqué en pensée avec cet aïeul qu'il n'avait pas connu mais qui était considéré comme un véritable héros dans ce petit village si éloigné de sa Californie natale.

Cette fois, il annonça que sa cousine Ann, âgée maintenant de 74 ans, gardait l'espoir de venir en Belgique si sa santé le permet.

Dans les années 70, ses études achevées et encouragée par ses grands-parents paternels, elle était venue en Europe dans le but de trouver trace de son père.

A cause d'un voyage probablement mal préparé en amont, elle ne put frapper aux bonnes portes. Les renseignements qu'elle croyait suffisants ne lui furent d'aucune utilité : la ville de Laon près de laquelle le bombardement eut lieu et une sépulture "quelque part" aux Pays-Bas…

Elle fut dès lors contrainte de rentrer en Amérique déçue et triste de n'avoir pu visiter l'endroit où son père avait choisi de mourir et se recueillir sur la tombe de celui-ci qu'elle n'avait pas connu et dont sa mère parlait très peu.

Il semble que le sort a voulu s'acharner sur cette famille américaine minée par le chagrin. Au cours de conversations familiales, Wahnetta, la soeur de Floyd et la mère de Jim, avait confié à Ann qu'elle aussi avait tenté de se rendre en France et en Belgique dans le but premier de retrouver la tombe de son frère.

Malheureusement, ce souhait ne put jamais se concrétiser à cause de tracasseries administratives. L'obtention d'un passeport lui fut en effet refusée car elle ne pouvait pas présenter un acte de naissance officiel, document requis pour cette démarche. Celui-ci était inscrit dans un registre de naissances qui se trouvait dans l'école élémentaire qu'elle fréquentait durant ses jeunes années. L'école ayant brulé, toutes les archives et les documents administratifs étaient partis en fumée.

Jim accompagné de sa fille sont venus à Wodecq en 2014; ils sont pour l'instant les seuls liens entre la famille de cet aviateur américain et le village de Wodecq.

 

  Page_015c Jim et Wodecq

se souviennent.